Mobilité

Le CRE Laurentides travaille activement à diminuer la place de l’auto solo dans la région en augmentant celle du transport actif et du transport collectif, par le
biais de divers projets et activités.

Mobilité - sections

Mobilité durable →

Dans le contexte des changements climatiques, le CRE travaille pour augmenter les alternatives à la voiture solo et diminuer les freins à leur utilisation.

Documentation →

Le CRE Laurentides travaille ou contribue à différentes recherches, analyses ou mémoires en fonction de ses dossiers.

Concertation régionale →

La Table régionale énergie et changements climatiques (TRECC) sert de lieu d’échange pour la mobilité durable dans la région.

Formation – Sensibilisation – Accompagnement →

Le CRE Laurentides offre diverses possibilités de formations, webinaires ou accompagnement municipal en lien avec la mobilité durable. Contactez notre chargée de projet pour avoir de plus d’information.

Stationnements incitatifs
Laurentides →

La phase 1 du réseau régional de stationnements incitatifs des Laurentides est maintenant disponible!

Personne contact →

 

Pour toute question , vous pouvez communiquer avec Anne-Sophie Monat aux coordonnées suivantes :

Téléphone : 450-565-2987 poste 31
Courriel : a.s.monat@crelaurentides.org

Gestion des matières résiduelles

Les matières résiduelles générées chaque année représentent des volumes colossaux, lesquels augmentent chaque année compte tenu de la population en croissance et la surconsommation.
Gestion des matières résiduelles - sections

Accompagnement des municipalités →

Le CRE Laurentides offre un accompagnement aux municipalités de la région pour sensibiliser leurs citoyens à l’importance des différentes collectes et les aider à faire face aux défis lorsque vient le temps de se départir de leurs matières.

Accompagnement des industries, commerces et institutions →

Les ICI représentent un secteur à part entière en gestion des matières résiduelles. Cette catégorie d’intervenants fait face à des réalités différentes selon les activités qui y sont pratiquées.

Documentation →

Le CRE Laurentides travaille ou contribue à différentes recherches, analyses ou mémoires en fonction de ses dossiers.

Personne contact →

 

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Catherine Levert-Martin aux coordonnées suivantes:

Téléphone: 450-565-2987 poste 28
Courriel: c.levert.martin@crelaurentides.org

Énergie et changements climatiques

Les changements climatiques étant maintenant bien présents dans
notre société, il est important d’agir à la fois pour réduire les gaz à effet de serre
(GES) et pour s’adapter aux impacts qu’ils auront sur l’environnement, sur
l’économie et sur nos communautés.

Énergie et changements climatiques - sections

Accompagnement →

Le CRE Laurentides offre divers services d’accompagnement, notamment pour des plans d’adaptation aux changements climatiques, des bilans de GES ou des animations en classes Carbone scol’ÈRE.

Concertation régionale →

Depuis 2011, le CRE Laurentides rassemble les acteurs régionaux autour des enjeux de l’énergie et des changements climatiques.

Documentation →

Le CRE Laurentides travaille ou contribue à différentes recherches, analyses ou mémoires en fonction de ses dossiers.

Personne contact →

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Anne-Sophie Monat  aux coordonnées suivantes :

Téléphone : 450-565-2987 poste 31
Courriel : a.s.monat@crelaurentides.org

Eau - lacs

Les Laurentides possèdent de nombreux cours d’eau et lacs. Ces milieux
aquatiques fournissent de précieux services écologiques, économiques et sociaux. Leur protection est essentielle et c’est pourquoi le CRE Laurentides  y participe de plusieurs façons.

Eau - lacs - sections

Atlas des lacs →

Temporairement hors ligne pour une mise à niveau

Protection des lacs →

Le CRE Laurentides participe et met en œuvre différents projets pour la protection des lacs de la région.

Concertation régionale →

En avril 2003, le CRE Laurentides organise, à la demande du ministère de l’Environnement, un premier forum régional sur les lacs qui mobilise 250 personnes au lac Ouimet à Mont-Tremblant...

Documentation →

Le CRE Laurentides travaille ou contribue à différentes recherches, analyses ou mémoires en fonction de ses dossiers.

Accompagnement →

Le CRE Laurentides offre plusieurs services d’accompagnement destinés aux municipalités, aux MRC et aux associations de lacs de la région.

Personne contact →

 

 

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Élodie Basque aux coordonnées suivantes :
Téléphone : 450-565-2987 poste 24
Courriel : elodie.basque@crelaurentides.org

Actualités

En novembre, j’agis pour le climat : réduire notre empreinte carbone par une consommation responsable et une meilleure gestion de nos déchets !

Oct 31, 2022 | Actualités, Non classé

La campagne « J’agis pour le climat », visant l’adoption d’un geste pour le climat au rythme des saisons, se poursuit. En novembre, le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides) invite la population à une consommation responsable et à une meilleure gestion des matières résiduelles (GMR) !

 

En quoi est-ce que cela affecte le climat ?

Lorsque l’on fait un achat, cet item passe par un cycle de vie complet. De sa fabrication à sa fin de vie utile, chacune des étapes représente une source d’émission de gaz à effet de serre (GES), soit les gaz responsables des changements climatiques.

Comment ? Par l’extraction des matières premières nécessaires, par les procédés de fabrication, par le transport requis aux différentes étapes du cycle de vie, par son traitement lorsque l’on s’en débarrasse et parfois même par l’utilisation du produit.

« Nous entendons peu parler de l’impact climatique de ce que l’on met à la poubelle, mais l’enfouissement des matières organiques et le transport des matières résiduelles constituent une source importante d’émissions de GES » nous explique Catherine Levert-Martin, chargée de projets matières résiduelles et écoresponsabilité au CRE Laurentides. « Par exemple, selon le site Ma municipalité efficace(1), certains camions de collecte doivent effectuer plus de 250 km pour atteindre un site d’enfouissement et un camion, génère de 1 à 2 kg de CO2 par kilomètre parcouru. Il est donc primordial de diminuer la quantité de matière jetée si on veut diminuer notre empreinte carbone » ajoute Mme Levert-Martin.

Et les autres collectes dans tout ça ? Bien que les collectes municipales pour la récupération ou le compost engendrent aussi du transport, une diminution des émissions de GES est belle et bien constatée. D’une part, les matières premières provenant du recyclage ont une empreinte carbone plus faible et, d’autre part, la matière organique compostée évite des émissions de méthane, un GES 25 fois plus puissant que le CO2, dans les sites d’enfouissements.


Actuellement, selon Recyc-Québec(2) , plus de la moitié de ce qui se retrouve dans les sites d’enfouissement en provenance du secteur résidentiel est de la matière qui pourrait être compostée.

Où en sommes-nous au Québec ?

Selon le dernier bilan de la gestion des matières résiduelles au Québec de RECYC-QUÉBEC, 697 kg de matières résiduelles ont été éliminées (enfouies ou incinérées) par habitant en 2018. Bien que ce chiffre constitue une diminution par rapport aux bilans antérieurs, trop d’éléments réutilisables, recyclables et compostables sont encore jetés. Pour atteindre l’objectif fixé dans le plan d’action 2019-2024 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, il faudrait réduire cette quantité à 525 kg ou moins, d’ici 2023.

La collecte sélective est bien ancrée dans les habitudes de vie des citoyens. Toutefois, bien que plusieurs municipalités du Québec offrent la collecte des matières organiques, certaines tardent toujours à offrir ce service. En effet, seulement « 57 % de la population québécoise résidait dans une municipalité desservie par une collecte des matières organiques en 2018 »(3). Dans ce contexte, le citoyen a donc avantage à se tourner vers le compostage domestique qui constitue une solution simple de retourner les matières organiques à la terre.

Comment participer au changement ?

La réduction à la source ainsi que la bonne gestion des matières organiques et recyclables constituent donc les clés d’une diminution des GES émis en lien avec la consommation.

Avant d’acheter ou de jeter un objet, il est donc important de concentrer ses efforts sur la consommation responsable en préconisant la hiérarchie des 4RV, soit Repenser sa consommation (s’en tenir à l’essentiel), Réduire à la source (refuser les déchets potentiels), Réutiliser les objets (réparer, transformer, donner, acheter usagé), Recycler les matières et, finalement, Valoriser (composter).

Ainsi, plusieurs petits gestes au quotidien peuvent faire une grande différence, dont :

• Acheter seulement au besoin et porter attention à l’emballage
• Réparer ses vêtements, meubles, électroménagers et électroniques brisés
• Tendre vers zéro gaspillage alimentaire = 1643 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Composter = 607 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Recycler = 559 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Garder trois appareils électroniques jusqu’en fin de vie = 161 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Aller porter ses résidus domestiques dangereux (ex. huile) à l’écocentre = 37 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Utiliser une bouteille d’eau réutilisable = 28 kg d’équivalent CO2 évités par an
• Acheter en vrac

La quantité de CO2, lorsque disponible, est mentionnée à titre indicatif. Il s’agit d’une quantité calculée par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) dans le cadre de la bourse Carbone Scol’ÈRE, et ce, pour une famille de 3 à 4 personnes.

Restez à l’affut !

Visitez régulièrement la page Facebook du CRE Laurentides et les actualités du site internet pour voir diverses informations complémentaires, des exemples motivants et les activités proposées.

Deux autres campagnes sont à venir, soit en janvier et en mars 2023, et vous proposeront d’autres actions climatiques au rythme des saisons.

(1) Les GES et la collecte des matières résiduelles. Ma municipalité efficace (2022). 

(2) Fiche informative. Matières organiques. Recyc-Québec (2018). 

(3) Stratégie de valorisation de la matière organique (2020).

 

Voir toutes les actualités →