Les matières résiduelles générées chaque année représentent des volumes colossaux. La population en croissance et la surconsommation font en sorte que ce volume augmente encore chaque année, et les enjeux reliés à la production de matières résiduelles sont nombreux. Le manque d’espace pour l’enfouissement qui oblige d’agrandir les sites existants ou d’en ouvrir de nouveaux, la perte de matière qui peut encore être utile et qui concoure à l’exploitation de nouvelle matière (avec tout ce que cela implique), les de gaz à effet de serre qui émanent directement des sites ou qui sont liés au transport des matières en sont quelques exemples. Dans ce contexte, il devient impératif de mieux gérer nos matières résiduelles et de prendre des actions pour réduire la quantité de matière envoyée à l’enfouissement.

Les matières acceptées ne sont pas les mêmes pour tous les récupérateurs. Selon la région, il importe donc de vérifier ce qui est accepté et ce qui est refusé.

Tricentris centre de tri http://www.tricentris.com/uploads/File/aide-memoire.pdf
Recyc-Québec – Ça va où? https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/points-de-recuperation

Le principe des 3RV

Les 3RV constituent la hiérarchie des actions à privilégier pour une saine gestion des matières résiduelles. Le principe invite à se demander : « Aurais-je pu éviter de produire cette matière résiduelle? Puis-je donner une seconde vie à ce produit? Sinon, peut-il être recyclé, ou enfin, être valorisé au lieu d’être envoyé aux déchets? »

La réduction à la source
On dit que le déchet le moins dommageable est celui qui n'existe pas! C’est pourquoi la réduction à la source est le premier principe de la consommation responsable.

Exemples de réduction à la source : réduire l’utilisation de contenants jetables, bannir les produits suremballés et privilégier les produits en vrac, utiliser des piles rechargeables, utiliser la facturation en ligne, recevoir son journal en version électronique, évaluer les besoins avant un nouvel achat (éviter les achats inutiles), etc.

Le réemploi
C’est le deuxième «R» de la hiérarchie. Le réemploi consiste à réutiliser un bien, sans lui faire subir de transformation majeure.

Exemples de réemploi : Utiliser le verso des feuilles imprimées, réparer un vêtement ou en acheter un usagé, utiliser un contenant de yogourt ou de margarine à d’autres fins, réutiliser un sac, etc.

Le recyclage
C’est le troisième «R» de la hiérarchie. Le recyclage consiste à transformer une matière résiduelle en une matière première, laquelle sert ensuite à la fabrication d’un nouveau produit.

Exemples de recyclage : Les bouteilles de plastiques transformées en laine polaire, le papier qui devient une pâte pour la production d’autre papier, etc.

La valorisation
Le «V» des 3RV désigne la valorisation, quatrième place dans la hiérarchie avant l’élimination. Le processus de valorisation change complètement la nature de la matière.

Exemples de valorisation : Transformation des matières organiques en compost, conversion de certains résidus en énergie.