Le conseil d’administration du CRE Laurentides est formé de 13 membres, dont 8 doivent provenir de groupes ou d’organismes voués à la protection de l’environnement, dans chacune des huit MRC de la région. Les postes pairs sont en élection les années paires et les postes impairs les années impaires.

Conseil d'administration 2016-2017

 

 

Poste MRC Administrateur
Organismes environnementaux
  1 Antoine-Labelle Louis Internoscia
  2 Laurentides Hugues Tennier
  3 Pays-d'en-Haut Pierre Lépine
  4 Rivière-du-Nord Philippe Roy
  5 Argenteuil Gilles Marchand
  6 Mirabel Sonya Dubuc
  7 Deux-Montagnes Raphaël Goulet
  8 Thérèse-De Blainville Anaïs Boutin
Toutes catégories
  9 Toutes catégories Émilie Riopel
  10 Toutes catégories Céline Lachapelle
  11 Toutes catégories Danny King
  12 Toutes catégories Raphaël Ciccariello
  13 Toutes catégories Stéphane Michaud

Photo des administrateurs 2016-2017

ca2016
Absents de la photo: Gilles Marchand, Anaïs Boutin, Stéphane Michaud

 

louisinternosciaLouis Internoscia
MRC Antoine-Labelle

Administrateur de formation, il a œuvré à divers postes de gestion durant plus de 34 ans dans une grande entreprise québécoise et a été actif dans plusieurs conseils d’administration. Préoccupé par la situation environnementale précaire que nous vivons, il décide de s’impliquer au sein du RAP-HL, le regroupement des associations pour la protection des lacs et cours d’eau des Hautes-Laurentides. Il en occupe le poste de président depuis 2013.

Son élection au conseil d’administration du CRE Laurentides, à titre de représentant des Hautes-Laurentides, reflète son désir de regrouper et de mettre en commun les efforts dédiés à la protection en matière environnementale au Québec.

 

Hugues TennierHugues Tennier
MRC des Laurentides

Hugues Tennier détient un baccalauréat en sciences biologiques, un diplôme en coopération interculturelle ainsi qu’une formation en gestion intégrée des ressources biologiques. Coopérant-volontaire auprès de pêcheurs du Mali, il a également aidé à la mise en œuvre des conventions de l’ONU de lutte contre la désertification et de la diversité biologique auprès du ministère de l’Environnement du Bénin. Après son emploi à la Société de la faune et des parcs du Québec, il intègre les rangs de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ). Il y évolue en tant que chargé de projet pour la réserve faunique des Chic-Chocs, responsable des opérations à la réserve faunique Rouge-Matawin et responsable du service de la conservation et de l’éducation du parc national du Mont-Tremblant.

Comme gestionnaire du parc national, il est notamment responsable des plans de conservation, de protection, d’éducation et d’urgence, ainsi que du programme de suivi de l’intégrité écologique. Il collabore à la gestion courante des opérations ainsi qu’à la mise en valeur du territoire. Il siège entre autres sur la table de concertation d’Agir pour la Diable, sur les groupes faune régionaux des Laurentides et de Lanaudière, ainsi que sur le groupe de mise en œuvre du plan de rétablissement de la tortue des bois du Québec.

Son cheminement professionnel, a notamment été guidé par son amour de la nature, sa soif d’harmonie entre elle et l’homme et son humanisme.

 

pierrelepinePierre Lépine
MRC Pays-d'en-Haut

Gestionnaire dans les ventes, il a occupé différents postes pour plusieurs entreprises dans le domaine des biens de consommation. Pierre a toujours aimé s’impliquer avec différents organismes en éducation ou dans les sports pour soutenir les activités de ses enfants. Ayant acquis une propriété sur les rives d’un lac, il a vite réalisé la fragilité de l’environnement et le peu de connaissance que la majorité des riverains ont par rapport à la protection de l’environnement, souvent par manque de temps pour s’informer. Il s’est donc impliqué dans le conseil d'administration de l’association ayant pour mission la protection de l’environnement du lac au bord duquel il a une propriété  depuis 15 ans. Il s’est donné le mandat d’informer les résidents en amont avant que les dommages soient faits. Il est convaincu que la solution la plus efficace pour la protection de l’environnement est de rendre les résidents conscients de l’impact de leurs gestes au quotidien sur l’environnement et plus particulièrement sur la santé des lacs pour qu’ils adoptent des comportements plus écologiques.

 

PhilippeRoyPhilippe Roy
Président
MRC Rivière-du-Nord

Conseiller municipal à Saint-Hippolyte et responsable de l’environnement, Philippe Roy a initié et mené à terme, dans sa municipalité, la création de la Table de Concertation des Associations de lacs de St-Hippolyte, un soutien financier pour réaliser un plan directeur de chacun des lacs, un programme permanent pour l’inspection complète de toutes les installations septiques résidentielles, l’implantation des bacs roulants de 360 litres pour le recyclage, l’établissement d’un registre détaillé de tous les ouvrages de canalisation routiers incluant un programme continu de gestion écologique visant à diminuer l’apport en sédiments dans les plans d’eau.

De plus, Philippe a aussi été coordonnateur du Comité Régional pour la Protection des Falaises (CRPF) de Piedmont, Prévost et St-Hippolyte. Le CRPF fait de la sensibilisation, de l’acquisition et de l’intendance de terres pour fins de conservation, et facilite l’accès au territoire par les citoyens.

 

marchandGilles Marchand
MRC Argenteuil

Informaticien de formation, il a œuvré dans ce secteur pendant 35 ans principalement pour le domaine de l’éducation. Sa formation initiale en sciences l’a gardé curieux et critique des répercussions de l’activité humaine sur l’environnement et il s’intéresse tout particulièrement au développement durable. Il est président depuis 2008 de l’association du lac Chevreuil, située dans la MRC d’Argenteuil, et s’implique au sein du conseil d’administration du CRE Laurentides depuis juin 2012.

 

 

MichaudStéphane Michaud
MRC Mirabel

Monsieur Stéphane Michaud est un intervenant environnemental de la région depuis 15 ans. Sa formation générale en écologie complémente celle, plus spécifique, en gestion des matières résiduelles.  Il œuvre à titre de directeur au sein de la Corporation pour la Protection de l’Environnement à Mirabel qui inclut la gestion de multiples programmes environnementaux ainsi que celle du parc régional éducatif du bois de Belle-Rivière.  Il est à l’origine des initiatives de l’organisme et œuvre au sein de plusieurs organismes environnementaux et touristiques de la région.  Sa longue expérience de gestionnaire a permis la réalisation de multiples projets dont plusieurs ont été qualifiés d’avant-gardistes et cités en exemple.

 

raphaelRaphaël Goulet
MRC Deux-Montagnes

Gradué d'une maîtrise en biologie à l'Université McGill, Raphaël Goulet a travaillé pendant quelques années pour le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, entre autres pour le programme de travail sur la biodiversité marine et côtière. Il s'est ensuite joint au Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine du Nunavik, une institution basée dans le Grand Nord québécois administrée par les communautés inuites et relevant du gouvernement fédéral. Raphaël est maintenant gestionnaire à la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), à titre de responsable du service de la conservation et de l'éducation au parc national d'Oka. Il siège également sur le Conseil exécutif du Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL).

 


anaisboutin Anaïs Boutin
MRC Thérèse-De Blainville

Détentrice d’un baccalauréat en biologie, en aménagement de la faune, de l’Université du Québec à Rimouski et d’une maîtrise en écologie moléculaire de l’Université de Montréal, Anaïs Boutin s’implique au rétablissement des espèces en péril depuis 2006. Elle siège à des comités scientifiques, est membre d’équipes de rétablissement et elle œuvre pour le suivi, la conservation et la gestion de l’herpétofaune du Québec et de l’Ontario. Elle travaille pour l’organisme Éco-Nature depuis 2008, où elle est directrice des programmes de protection et de conservation. En collaboration avec de nombreux partenaires et grâce à l’implication des citoyens elle réalise de nombreux projets de protection et de restauration de la rivière des Mille Îles, qui profitent aux 85 espèces en péril du territoire ainsi qu’à la communauté.

celinelachapelleCéline Lachapelle
Secrétaire

Madame Lachapelle occupe des fonctions en administration scolaire depuis une quinzaine d’années. Elle compte aussi une dizaine d’années d’expérience dans le milieu des affaires institutionnelles et commerciales. Bénévole fort active au sein de sa communauté, elle s’est toujours impliquée de façon passionnée, que ce soit au travail dans le cadre d’associations reliées à son milieu, à l’école alternative, au mouvement Scout ou, depuis 2011, en politique provinciale. Étant autodidacte, entrepreneure et curieuse, les débats de société actuels à l’égard de l’environnement la préoccupe grandement. Ainsi, son vif intérêt pour les enjeux environnementaux la poussent à s’impliquer au CRE. Elle désire contribuer à rendre le monde meilleur par ses actions et se joint à l’équipe du conseil afin de relever ce nouveau défi.

 

dannykingDanny King
Trésorier

Consultant dans le domaine de l’environnement et du développement durable depuis 2006, Danny King détient une maîtrise en environnement. Il a également suivi des formations de troisième cycle en gestion des parties prenantes. Son expérience professionnelle l’a amené à travailler dans le domaine de la gestion des matières résiduelles, de la communication environnementale et de l’acceptabilité sociale lors de l’implantation de projets dans les collectivités. Il a principalement travaillé en entreprise privée afin de participer aux changements de mentalité dans les structures de gestion interne (intégration du développement durable dans les PME). Conscient du rôle, des responsabilités et de l’impact que peut avoir chaque personne, il croit fermement à l’implication citoyenne comme moyen d’améliorer l’environnement.